AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [K/ROMANCE/FUTUR] Sweet Memories (Klaine) (2/9/?)

Aller en bas 
AuteurMessage
ComicStrip

avatar

Messages : 116
Inscription : 19/07/2011

MessageSujet: [K/ROMANCE/FUTUR] Sweet Memories (Klaine) (2/9/?)    Jeu 21 Juil - 22:35

Titre : Sweet Memories
Couple : Klaine
Rating : K -ouais, c'est soft....-
Disclaimers : Kurt et Blaine ne m’appartiennent en rien -c'est bête...-, par contre Toronto et Winnipeg sont ma propriété et celle de Psykokwak. Donc, bon, voilà quoi. Si vous les voulez -ou une copie- une MP serait bienvenue, promis, seront livrés sous cinq jours.
Résumé : Quatorze ans ont passé depuis le rencontre de Kurt et Blaine. Ils ont réalisés leurs rêves, s'aiment toujours, l'un est devenu une vedette à Broadway, l'autre compositeur, et ils ont deux adorables gamins. Enfin, adorables... Un peu curieux sur les bords... Et les voilà qui revoient leur vie défiler sous leurs yeux.

NdA : Winnipeg est un morceau de guimauve ambulant. Bon, sinon, que je vous éclaire sur le pourquoi du comment qu'ils s’appellent comme ça. Toronto, bah, suite au Klaine skit de Toronto (justement), et Winnipeg, c'est parce que MOI, je voulais qu'ils soient assorties, et que bon, pour ainsi dire... 'I'll take you up to Winnipeg. THAT'S IN CANADA LALAL', c'est MYTHIQUE.
Et pour replacer tout le monde au niveau de l'âge, Blaine, 32, Kurt, 31, Toronto, 8 et Mini-Winni' 5.
Je joindrais de l'illu' quand ma chère Psykokwak sera rentrée de vacances et les aura finies.
Wàlà, Enjoy !




Part one, The names, Toronto

«Pourquoi vos noms sont ridicules ? Excellente question vous deux… Non mais vraiment. N’importe quoi. Vous avez de très beaux noms. Ils sont originaux, uniques, exactement comme vous. » Blaine souriait, repensant au passé et à l’origine de ces noms qu’on peut se permettre de qualifier de spéciaux. Ceux de ses enfants, à lui et à Kurt. Quatorze ans qu’ils se connaissaient maintenant, et qu’ils se regardaient toujours comme au premier jour. Qu’ils s’aimaient, simplement. C’est vrai ils auraient pu choisir au moins une demie douzaine d’autres, certains aussi porteurs de sens et sûrement un peu moins… Gardons ‘originaux’. Au final, on pouvait voir que oui, Toronto et Winnipeg étaient des prénoms présentant le mérite d’être assez uniques en leur genre. Mais ces deux-là, avec leurs yeux si semblables, si étonnement bleus ; comme ceux de Kurt en fait ; Blaine ne pouvait pas leur résister, même une seconde. Comme il n’avait pas su résister à ceux de leur autre père des années plus tôt. Il lâcha un soupir, reposant ses lunettes dans le livre qu’il lisait. « Je vais vous raconter une histoire alors mes anges… Venez-là. » Et aussitôt dit, aussitôt fait, les deux adorables miniatures étaient blottis contre lui, Toronto un sourire victorieux plaqué sur le visage et le petit Winni’ un pouce dans le bouche, prêt à s’endormir si l’histoire de son nom se révélait dénuée d’intérêt. Et voilà que Blaine les serrait contre lui en retombant un instant dans ses souvenirs, pourtant pas si vieux.


Il aurait pu leur en raconter des choses sur lui et leur autre père, il aurait pu leur conter leur rencontre, toute l’histoire de A à Z, mais il choisit de commencer par l’endroit qui, c’est sûr, intéresserait bien plus les deux enfants. « En fait Toronto, presque un an avant qu’on réussisse à t’avoir, je crois qu’on était installés ici, à New-York depuis trois ans, j’ai voulu qu’on parte. » Et Blaine sourit de plus belle, oubliant un peu ce qui était autour de lui pour se remémorer la grimace légendaire qu’avait fait Kurt quand il avait prononcé ces quelques mots avant de se rattraper, se souvenant que son adoré avait la fâcheuse tendance de tout prendre au premier degré. « En vacances, juste en vacances, je vous rassure… De toute façon, on est toujours là aujourd’hui non ? » C’est drôle comme Toronto commençait à prendre modèle sur les expressions de Kurt, et comme il avait désormais le même genre de réaction. Cette grimace qui voudrait presque dire, demander ‘Oh mon dieu, mais qu’as-tu pu bien boire ?’. L’air outré, plus qu’étonné et la bouche entrouverte. Mais comme Kurt bien avant, son expression se radoucit quand il comprit mieux, et il se blottit plus encore contre son père. « Et vous êtes allés ou ? » La réponse bien qu’évidente ne devait pas venir d’elle-même au petit garçon, visiblement pas très calé en géographie. Et son petit frère de tout juste cinq ans ne semblait pas très disposé à l’aider, trop occupé à dormir, la tête sur les genoux de son père qui passait doucement une main dans ses cheveux emmêlés. Dieu qu’il pouvait aimer ces deux boules d’énergie. Le silence se fit, juste quelques secondes, juste assez pour que Toronto commence à s’impatienter, secouant le bras libre de son père. « Calme-toi un peu, ton frère dort » Et il baissa d’un ton pour continuer « A Toronto, au Canada. J’avais toujours rêvé de manger des pancakes au sirop d’érable au petit-déjeuner…. Non, je me moque de toi. En fait, j’ai juste laissé échapper l’idée qu’une escapade rien que tous les deux serait la bienvenue, loin d’ici, de la ville et du travail. » En fait, s’il se souvenait bien, c’était parti de rien, d’une parole en l’air et d’une envie persistante d’avoir Kurt pour lui seul, oh, juste une semaine, loin de ces buildings qui commençaient à devenir étouffants à la longue. « Et le lendemain matin, ton père m’a tendu deux billets d’avion. Il avait passé la nuit sur Internet. Et après nous sommes partis, aussi simple que ça. » Blaine sourit dans le vide en revoyant Kurt trainer une valise qui devait peser plus lourd que lui, sentant une nouvelle fois son amour serrer fort sa main au décollage, comme s’il avait peur. Avant même d’être arrivé, il savait que ce voyage, cette semaine juste à eux, cette parenthèse dans leurs travails, leurs vies sociales, serait géniale. Juste parfaite et leur appartenant totalement. « Je crois que ça a été la meilleure semaine de ma vie. » Toronto soupira. « J’aurais préféré avoir un nom normal… Ou un de super-héros ! » Blaine ne répondit pas, et l’embrassa sur le haut du crâne. Ce gamin bougonnant était décidément un enfant de l’amour.


Et il prit Winnipeg dans ses bras, se décidant à lui raconter un autre jour l’histoire de son nom. Un jour où il ne serait pas endormi. Car il était l’heure pour les deux petits. Et qu’il y avait de fortes chances pour que Kurt tente de l’assassiner si au moment où il passerait la porte, ses deux enfants ne soient pas dans les bras de Morphée, tout endormis. Blaine sourit une dernière fois, refermant la porte de leur chambre derrière lui.


NdA : Alors, j’espère que vous avez aimé, n'hésitez pas à reviewer, et bientôt, le chapitre deux !



Dernière édition par ComicStrip le Ven 22 Juil - 22:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron
Admin
avatar

Messages : 104
Inscription : 21/04/2011
Age : 32
Jobs : Traductrice / Fanficeuse

MessageSujet: Re: [K/ROMANCE/FUTUR] Sweet Memories (Klaine) (2/9/?)    Jeu 21 Juil - 23:11

J'aime beaucoup ^^ C'est mignon à souhait. En fait j'ai toujours eu une adoration particulière pour les fanfics traitant du future et surtout des enfants que Kurt et Blaine pourraient avoir (ou auront <3).

Tu écris très bien, Blaine est à croquer en papa attendri. J'ai hâte de lire la suite et de voir Kurt arriver.

J'aurais juste une petite chose à te demander, peux-tu espacer tes paragraphes? Le texte fait trop "bloc" si je peux m'exprimer ainsi Oo. C'est tout.

La suite la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://klaine-fanfictions.forumgratuit.org
ComicStrip

avatar

Messages : 116
Inscription : 19/07/2011

MessageSujet: Re: [K/ROMANCE/FUTUR] Sweet Memories (Klaine) (2/9/?)    Ven 22 Juil - 3:02

Tu es adorable -comme dirait l'autre-

Promis Kurt arrive très vite. Jore dans le prochain chapitre. Ou Winni' ne dormira pas..?. -Ouais, c'est tellement exceptionnel que je le précise-


Et pour l'effet bloc, j'm'excuse, e fait je tape ça sur word avant et sur mon portable il espace vachement donc je pense pas à refaire de mise en page correcte. Je vais modifier ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
briecks

avatar

Messages : 222
Inscription : 21/05/2011

MessageSujet: Re: [K/ROMANCE/FUTUR] Sweet Memories (Klaine) (2/9/?)    Ven 22 Juil - 9:25

Ah, du fluff bien fluffy ! J'adore, vraiment ; ces fanfictions où Blaine et Kurt sont un couple épanoui avec des enfants sont simplement adorables - je crois que c'est le mot le plus écrit sur le forum, sérieux.

Tu écris très bien ! Comme l'a dit Aaron, Blaine est génial en papa-poule, et je suis également pressée de voir Kurt faire son entrée !

Oh yes, j'adore les dessins inspirés des fanfics. N'oublie pas de nous le poster quand tu l'aura !

Et puis, Toronto et Winnipeg (xD), juste... adorables. Voilà, c'est dit <3.

La suite puh-leaseeee !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://briecksnation.tumblr.com
ComicStrip

avatar

Messages : 116
Inscription : 19/07/2011

MessageSujet: Re: [K/ROMANCE/FUTUR] Sweet Memories (Klaine) (2/9/?)    Ven 22 Juil - 20:57

Merci Briecks, c'est gentil ! Mais faut savoir que je peux PAS me passer de fluff. J'abuse...





Titre : Sweet Memories
Couple : Klaine
Rating : K
Disclaimers : Kurt et Blaine ne m’appartiennent en rien -c'est bête...-, par contre Toronto et Winnipeg sont ma propriété et celle de Psykokwak. Donc, bon, voilà quoi. Si vous les voulez -ou une copie- une MP serait bienvenue, promis, seront livrés sous cinq jours.

NdA : Du Kurt, du Winnipeg réveillé, et du Blaine pas vraiment (réveillé)... Demandez le programme !




Part two, The names, Winnipeg

« Daddy K ? » Neuf heures du matin à New-York, un samedi comme un autre et une petite silhouette qui entre silencieusement dans une chambre ou rien n’est vraiment à sa taille. Le soleil d’ailleurs commençait à filtrer entre les stores à demi tirés tandis que le tout petit garçon se glissait dans les bras de son père, tout juste réveillé, entre les draps. « Oui mon ange ? » qu’il murmurait ce père, en serrant son fils contre lui, « Oui mon Winni’… » qu’il murmurait aussi bas que possible, prenant bien soin de ne pas réveiller son compagnon, encore assoupi tout près d’eux. Et il le regardait d’une façon… On pouvait presque lire dans ses yeux combien il l’aimait. Combien il était prêt à tout pour lui, pour Blaine, comme pour leurs fils. Ces trois-là étaient simplement, certes de façon différente, les amours de sa vie.

Oui, Kurt était heureux. Et aimé. Mais comme toujours, au moindre mot de travers, il commençait à s’inquiéter. Il déposa alors un baiser en haut du crane de Winnipeg, son petit Winni’ qui atténua bien vite ses craintes, un pouce dans la bouche, blotti contre son père et serrant contre lui un ours en peluche un peu rapiécé. « D’où il vient mon nom à moi ? Parce que Daddy B, en fait, il a dit à Toronto d’où il venait le sien… » Et aux inquiétudes de se dissiper, aussi vite qu’elles étaient arrivées, et à quelques doux souvenirs de remonter à la surface. Une longue ballade dans la ville, de Toronto, justement, sa main glissée dans celle de Blaine. Cette semaine qui n’avait été qu’à eux. Et ces nuits… Mais ce n’était pas chose à raconter à Winni’, ni à Toronto d’ailleurs. Et Kurt prit la main de son fils, si petit dans ses bras, pour l’empêcher de continuer à la mettre dans sa bouche autant que pour embrasser les doigts minuscules du bonhomme. Il sourit tendrement en lui répondant « Quelque chose me laisse à penser que tu t’es endormi avant la fin, je me trompe ? » Winni’ en revanche, ne souriait pas, pensant plus ou moins à tort, que son père se moquait de lui, mais d’un coup l’atmosphère se détendit, et il éclata d’un rire cristallin quand Kurt laissa courir ses doigts sur le ventre du petit garçon, le chatouillant un peu. « Chut Honey, tu vas réveiller ton père… » Mais c’était un peu tard, Blaine s’était retourné, et ses yeux s’entrouvraient doucement alors qu’il marmonnait quelques mots, au final totalement incompréhensibles. Le petit Winnipeg lui, ne semblait pas l’entendre de cette oreille, il lâcha alors la main de Kurt, s’extirpant, non sans mal, de ses bras pour sauter sur son autre père qui grogna sur le poids, bien que pas bien important, de son fils.

« Winni’, Sweetie, laisse donc ton père tranquille… Sinon je ne te raconte rien du tout. » Le semi-chantage de Kurt suffit à le calmer, et le petit se blottit entre ses deux pères sous les couvertures la tête tournée vers Kurt, plus coopératif, qui ne résista pas à l’envie de déposer un baiser sur le bout de son nez. « Déjà, on voulait te donner un prénom qui aille avec celui de ton frère. »
Et au petit un peu étonné de répondre « C’est tout ?» de son air le plus piteux, sortant les grands yeux suppliants du placards, c’est yeux de chien battu auquel personne ne pouvait résister, et surtout pas Kurt « Non, ce n’est pas tout Sweetie, ce n’est pas tout. Mais arrête de faire cette tête, j’ai l’impression que je te torture alors que je réponds juste à ta question » Mais il fallait se replonger dans les souvenirs pour pouvoir répondre à la question pourtant si simple. La première discussion avec Blaine au sujet de ce nom, discussion bien vite interrompue par un Toronto miniature qui disait en riant quelque chose s’apparentant à ‘moi je veux qu’il ait un nom bizarre, que j’sois pas tout seul’. Et à Blaine à ce moment de prendre son fils dans ses bras, riant avec lui, au plus grand dam de Kurt qui ne demandait qu’une discussion sérieuse. Mais Toronto l’était. Blaine, d’ailleurs, à demi réveillé répondit avant Kurt « En fait c’est la faute de ton frère si tu as ce nom. Donc si tu ne l’aimes pas, c’est à lui qu’il faut t’en plaindre. » Kut soupira, même après des années, il avait du mal à s’habituer à l’humour de son compagnon au réveil, particulièrement étrange. Et Winni’ ne semblait pas non plus très satisfait de cette explication, enfonçant ses petits poings dans l’estomac de son père très vite arrêté par le second qui lui dit doucement en prenant ses mains ; « Arrête ca Honey, tu vois bien que ton père n’est pas bien réveillé » Et il sourit au petit bout qui en profita pour reporter toute son attention sur lui. « C’est vrai que ton frère est à l’origine de ton nom. Il voulait comme nous que vos deux noms soient… Plus ou moins assortis. » Kurt prit le petit Winni’ dans ses bras, l’éloignant un peu de Blaine qui semblait bien décidé à se rendormir et continua sur un ton plus doux. « Winnipeg, c’est une ville au Canada, comme Toronto. Et c’est le premier endroit ou ton frère est parti en vacances avec nous, et votre grand-père, et Carole aussi… C’est pour ça que tu t’appelles comme ça. Et puis c’est joli, non ? »
Le petit blotti contre son père ne répondit pas. Alors Kurt en profita pour fermer les yeux, et il revit la fierté dans les yeux de son père, il entendit encore les rires d’un Toronto miniature, et il revit Blaine, simplement Blaine quelques années plus tôt, avec lui.

Mais la porte s’ouvrit en grand, d’un coup d’un seul, et une boule d’énergie en pyjama fit irruption dans la chambre, brandissant une feuille de papier. Kurt n’eut pas le temps de le rabrouer que déjà il clamait haut et fort «Hey Winni’ ! Ton nom c’est trop la honte ! Y’a Justin Bieber qu’est né à Winnipeg » Toronto. Ou comment casser la quiétude d’un beau moment.



NdA : Allez, du spoiler, dans le prochain chapitre nous apprendrons que Blaine est frappé d'Alzheimer. Outch.
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
briecks

avatar

Messages : 222
Inscription : 21/05/2011

MessageSujet: Re: [K/ROMANCE/FUTUR] Sweet Memories (Klaine) (2/9/?)    Ven 22 Juil - 21:57

Oh mon Colfer, j'adore Toronto. J'adore ce gosse, sérieusement. Il est juste excellent, et sa dernière réplique m'a tuée.

J'aime vraiment beaucoup ta fanfic, on a l'impression d'être... je sais pas... comme dans l'intimité, avec Kurt, Blaine et leurs enfants. C'est juste trop mignon.

J'attends la suite impatiemment !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://briecksnation.tumblr.com
ComicStrip

avatar

Messages : 116
Inscription : 19/07/2011

MessageSujet: Re: [K/ROMANCE/FUTUR] Sweet Memories (Klaine) (2/9/?)    Sam 23 Juil - 2:04

-Oh mon Colfer. Je vais l'ajouter avec Oh ma Rowling, O mon Richter, Oh ma Lauren, Oh mon DCriss et Oh mon Marshmallow-

Toronto, le mioche qui voulait être un super-héros et qui n'aime pas Justin Bieber.

Enfin, merci à toi Briecksette, tes commentaires me donnent du courage pour tapoter la suite sur mon clavier. Et pénétrer plus loin dans l'intimité des Fab 4... Naon, pas les Beatles... Greuuh.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [K/ROMANCE/FUTUR] Sweet Memories (Klaine) (2/9/?)    

Revenir en haut Aller en bas
 
[K/ROMANCE/FUTUR] Sweet Memories (Klaine) (2/9/?)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [SWEET SECRET]
» [Bouret, Alexandre] Sweet enemies
» [JEU] ZENONIA 2 - THE LOST MEMORIES : La suite du célébre RPG [Payant]
» [MANGA/ANIME] - Ef - a tale of memories/melodies -
» La sweet lodge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Klaine Fanfictions :: Three - Archives de Fanfictions :: Fanfics -> Klaine (Kurt et Blaine)-
Sauter vers: