AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [MA / Romance, Lemon] After "Prom queen" (klaine) (3/?)

Aller en bas 
AuteurMessage
Aaron
Admin
avatar

Messages : 104
Inscription : 21/04/2011
Age : 32
Jobs : Traductrice / Fanficeuse

MessageSujet: [MA / Romance, Lemon] After "Prom queen" (klaine) (3/?)   Mer 25 Mai - 21:35

Titre : After Prom Queem
Couple : Klaine (Kurt/Blaine)
Rating : T (pour le chapitre - MA à venir)
Disclaimers : Rien n’est à moi.
Résumé : Parce que j’aime incorporer quelques petites scènes entre les scènes officielles. Et parce que c’est toujours très frustrant de voir que la série ne développe pas plus les actions des personnages. (Les fanfics sont là pour cela… Je suis persuadée que Ryan Murphy se dit ça à chaque signature de scénario !)

NdA : J’aime le fluff. Et cette fic en est pleine u_u
Bonne lecture !!!




Partie 1


Il était environ 3h du matin. Le couvre feu imposé par Burt avait été dépassé d’un peu plus d’une heure mais lorsqu’il vit Kurt rentrer avec ce qui ressemblait à une couronne sur la tête, il oublia ce petit écart.

« Qu’est-ce que c’est que ça ? » S’exclama-t-il en descendant les escaliers.

Kurt pinça les lèvres un moment et regarda Blaine en coin. Ce dernier se contenta de lui sourire tout en refermant la porte d’entrée.

Burt s’approcha d’eux et examina un peu mieux la tiare.

« Tu as été sacré roi de promo ? »

Kurt haussa les épaules et prit la pose, une main sur sa couronne et l’autre en l’air comme une vraie diva sait le faire.

« Non, reine de promo. C’est tellement plus élégant ! »

Burt ouvrit la bouche et la referma aussitôt, comme un poisson. Il regarda Blaine, puis Kurt, puis à nouveau Blaine.

« Quelle bande de… »

« Non Mr Hummel, ne vous inquiétez pas ! » Blaine secoua les mains pour le calmer. « Tout s’est bien passé. » Il sourit tendrement. « Kurt a été formidable et tout s’est bien terminé. »

« Oui, papa. Je leur ai offert un show qu’ils ne sont pas près d’oublier ! » Kurt posa le sceptre sur le petit meuble d’entrée et s’attela à retirer ses bottes. Burt ne lâcha pas Blaine du regard, lui demandant silencieusement si tout s’était réellement bien passé. Blaine lui répondit en hochant positivement la tête, ce qui eut pour effet de le rassurer.

« Bien. Vous avez l’air de vous êtes bien amusés, tant mieux. Mais veillez à rentrer à l’heure la prochaine fois. Enfin, il y a pire… Je vais retourner voir Finn deux trois minutes. Notre conversation n’est pas terminée. Il va devoir répondre de ses actes… »

Kurt préféra ne rien répondra à cela. Il regarda Blaine… Ce dernier se mit à sourire, un peu gêné, et commença à ôter sa veste de costume.

« Blaine… » Burt s’était immobilisé au bas de l’escalier et le regardait sévèrement. « Kurt m’a demandé si tu pouvais passer la nuit ici. »

Blaine se retrouva aussi figé qu’une statue grecque, ne sachant pas s’il devait remettre sa veste ou continuer à la retirer. Il avala difficilement sa salive, redoutant une fois de plus les foudres du papa hummel.

Burt le toisa un instant et leva une main pour empêcher Kurt de dire quoi que ce soit.

« C’est ok ! Café ? Demain matin ? »

Blaine cilla deux, trois fois, pas franchement sûr d’avoir bien entendu ou bien compris la question. « Heu… »

Kurt prit les devants, un grand sourire aux lèvres. « Café ! Grand bol, avec du lait et des tartines. Confiture à la fraise. Merci papa ! »

Le jeune homme prit le bras de Blaine et le tira vers les escaliers menant à la cave qui lui faisait office de chambre.

Blaine se laissa faire, encore un peu sous le choc. Il entendit néanmoins les derniers mots de Burt. « Moui. Pas trop de bêtises ok ? »

Kurt préféra ne pas répondre, glissant sa main dans celle de Blaine tout en descendant les marches. Ce dernier sortit enfin de sa torpeur lorsqu’il sentit les doigts de son compagnon entre les siens. Si chauds, si doux… si agréables… Qu’il aimait les serrer, les tortiller entre les siens, les embrasser lorsqu’il le pouvait… Il le laissa ouvrir la porte et le suivit à l’intérieur. Il régnait un froid presque polaire dans la chambre. Kurt se sépara de lui pour s’empresser d’aller allumer le chauffage.

« Mince, j’ai oublié de le mettre avant de partir… Quel idiot ! »

Blaine sourit, amusé. Il le regarda évoluer un moment dans cette longue pièce qui lui servait de bureau, de chambre, de salle de bain… de scène de répétition, de présentoir de mode… S’il faisait physiquement froid, la pièce dégageait une chaleur qui le faisait se sentir bien, enfermé dans un cocon de volupté, de couleurs profondes et chaudes, de tissus doux au toucher et à l’odeur familière… Oui, d’habitude, dés qu’il entrait dans la chambre de Kurt, Blaine se sentait tout de suite à l’aise et dans son élément. Mais ce soir, quelque chose l’en empêchait. Une boule de tristesse omniprésente lui entravait la gorge et lui montait les larmes aux yeux. Il luttait pour éviter que Kurt ne le remarque. Cependant, alors que Blaine regardait le jeune homme passer du lit duquel il ôta quelques coussins, à la commode où il posa son nœud papillon vers la table de maquilla où il rangea précieusement la fleur qu’il lui avait offert en guise de corsage, il se sentit perdre le contrôle de lui-même. Toute cette culpabilité qu’il ressentait depuis quelques heures, si ce n’était quelques jours, remonta à la surface et explosa lorsqu’il observa Kurt prendre la couronne aux motifs grossiers entre ses mains. C’était trop… Trop pour lui. Il avait besoin de lui en parler.

D’un pas lent, il se dirigea vers le lit et s’assit sur le bord. Il prit sa tête entre ses mains. Ses épaules se mirent à trembler… Kurt, qui jusque là se trouvait dans son monde, tourna alors les yeux vers lui et posa la couronne sur la commode. Il s’approche de lui, inquiet.

« Blaine… Qu’est-ce qu’il se passe ? »

Il l’entendit prendre une profonde inspiration et glisser ses doigts dans ses cheveux noirs, sans pour autant relever les yeux vers lui.

Plusieurs secondes passèrent. Kurt ne savait pas comment agir… S’il devait s’approcher, s’asseoir près de lui et l’encourager à parler ou simplement attendre là, debout devant lui, qu’il finisse par trouver ses mots. Il avait rarement… non ! Il n’avait jamais vu Blaine dans cet état. Il semblait… à bout… Oui c’était cela… Le jeune homme glissa maladroitement ses mains sur ses hanches et baissa les yeux.

« J’ai fais quelque chose de mal… ? » « Non ! » Kurt fut surpris par le ton sans faille de Blaine. Ce dernier avait relevé la tête et le fixait intensément.

Kurt sentit ses lèvres trembler.

« Non… » Répéta Blaine d’une voix plus douce. « Excuse-moi… C’est juste que… que… » Il chercha ses mots, mais en vain. Il soupira à nouveau et finit par tendre la main vers Kurt. « Viens là… »
Kurt le toisa pendant quelques secondes, hésitant entre l’appréhension et la tristesse. Blaine le remarqua et lui offrit un sourire des plus tendres, pour le rassurer. Ce qui fonctionna à merveille car Kurt prit la main entre la sienne et s’approcha plus près. Blaine le tira doucement à lui, écartant les jambes pour le laisser se faufiler entre elle. Néanmoins Kurt resta debout, Blaine entoura donc sa taille de ses bras et posa sa joue contre le ventre de son compagnon.

Kurt sentit son cœur battre un peu plus fort… Il ne put dire cependant s’il s’agissait de l’inquiétude qui le rongeait ou simplement leur proximité qui l’intimidait toujours autant. Il posa ses mains sur les épaules de Blaine et glissa doucement ses pouces sur sa nuque pour la caresser. Le brun soupira à nouveau mais en signe de détente.

Quelques secondes encore et il murmura enfin un faible « Je suis désolé »

Kurt fronça les sourcils. Il n’était pas sûr d’avoir bien entendu car la voix de Blaine avait été étouffée par sa veste de costume.

« … Pardon ? »

Blaine détacha légèrement son visage de lui mais garda son front contre son ventre.

« Je suis désolé, Kurt. Désolé de ne pas avoir été à la hauteur ce soir… Désolé de ne pas avoir eu les mots qu’il fallait. »

« Qu’est-ce que tu racontes… Tu as été parfait ! » Kurt se mit à rire doucement mais s’arrêta lorsqu’il vit la mine plus que sérieuse et triste de Blaine. Il prit son visage en coupe et l’obligea à lever les yeux vers lui. « Blaine, je ne plaisante pas… Tu as été plus que parfait… Je ne pouvais pas rêver mieux… »
Blaine pinça les lèvres et dégagea son visage des mains de Kurt. Il prit ces dernières entre les siennes mais persista à éviter son regard.

« J’aurais voulu être un meilleur cavalier que ça, tu sais. J’aurais voulu t’inviter à danser beaucoup plus tôt… et j’aurais voulu t’accompagner sur la scène pour ton couronnement au lieu de rester en arrière. J’aurais… » Il serra les doigts de Kurt entre les siens. « J’aurais voulu montrer un peu mieux à tous ces crétins puérils à quel point tu comptes pour moi… et... » Cette fois il releva les yeux vers lui et fixa son regard mordoré au sien. « …surtout combien j’étais fier d’être à tes côtés ce soir. » Kurt se sentit frémir à ses mots, et à ce regard empli de sincérité. Il secoua la tête et sourit tendrement, une main se dégageant de l’emprise de celle de Blaine pour venir caresser son front et dégager quelques mèches récalcitrantes.

« Écoute-moi maintenant. » Il voulut son ton ferme et sans protestation.

Il fixa intensément son compagnon pour appuyer chacun des mots qu’il allait prononcer :
« Tu as été là. Plus que tu ne le penses… Tu as été près de moi du début à la fin. Tu as été le seul à me poursuivre lorsque j’ai quitté la salle de bal, et le seul à me donner la force d’y retourner pour ce foutu couronnement. Quelle stupide tiare d’ailleurs, ma collection personnelle vaut beaucoup plus que ça… » Il sourit à nouveau et reprit son sérieux. « Si tu n’avais pas été là… Jamais je n’aurais jamais eu la force de faire ce que j’ai fais… » Ses yeux s’embuèrent de larmes alors qu’il repensait à l’humiliation qu’on avait voulu lui faire subir.

« Hey, bébé… » Blaine porta une main sur la joue de Kurt et la caressa doucement pour la sécher. « Excuse-m… » Kurt posa ses doigts sur ses lèvres pour le faire taire. « Je comprends tout à fait que tu ne veuilles pas de danse, ou de baiser, ou de démonstration d’amour en public… Et ce soir, j’ai compris que tu as essayé de nous protéger en m’imposant ces conditions parce que tu es… mon dieu, je vais le dire… tu es sans doute plus expérimenté et moins naïf que moi, je le conçois. Mais malgré tout, tu m’as soutenu lorsque je t’ai dis que je voulais y retourner et leur montrer qu’ils ne pouvaient pas nous faire de mal, et tu m’as invité à danser ! » Un large sourire illumina son visage et fit briller ses yeux bleus. Blaine ouvrit la bouche pour dire quelque chose mais sembla figé à cette vue. Kurt continua, reprenant le visage de son compagnon entre ses mains, se baissant doucement vers lui pour poser son front contre le sien. « Tu as été magnifique. Et je suis fier de toi aussi… Fier que tu aies surpassé tes peurs pour moi. Je t’aime, depuis longtemps, ça je pense que tu as dû le remarquer ou alors tu es vraiment le plus ignorant des hommes que j’ai pu rencontrer, mais tu vois… Je crois que je t’aime encore plus ce soir. »

Il ferma les yeux pendant deux secondes pour les rouvrir sur les lèvres de Blaine. Ce dernier avait abandonné son air attristé pour un sourire des plus beaux. Kurt frotta tendrement son nez contre le sien.

« Et maintenant, arrête de déprimer et embrasse-moi. »

Blaine se mit à rire. Il posa à nouveau ses mains sur la taille de Kurt et l’approcha un peu plus près de lui. « Seulement si tu me dis encore une fois que tu m’aimes. »

Kurt sourit, secoua la tête et se mordit la lèvre d’anticipation. Il ne quittait pas les lèvres de Blaine des yeux. « Seulement si tu m’appelles encore une fois par le joli surnom que tu m’as donné tout à l’heure… »

« De quoi… Bébé ? » Blaine prit un ton des plus langoureux, il embrassa la lèvre que Kurt torturait et la mordilla doucement.

« Je t’aime… » Murmura alors le jeune homme, faisant gémir Blaine d’envie contre sa bouche pour enfin se sentir embrassé comme il se devait.


Dernière édition par Aaron le Mer 20 Juil - 13:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://klaine-fanfictions.forumgratuit.org
Aaron
Admin
avatar

Messages : 104
Inscription : 21/04/2011
Age : 32
Jobs : Traductrice / Fanficeuse

MessageSujet: Re: [MA / Romance, Lemon] After "Prom queen" (klaine) (3/?)   Mer 25 Mai - 21:39

Titre : After « Prom Queen » - Partie 2
Rating : T (yep, pas encore NC17, ce sera pour la partie 3)

Bêta-Lectrice : TotallyLife que je remercie infiniment ^^

Et pour une fois, pas de NdA xD *sors*

Bonne lecture !






Partie 2


La texture des lèvres de Blaine était une pure merveille de la nature. « leur goût était légèrement mentholés, leur odeur était imprégnée de l’aftershave de ses joues, leur douceur faisait frémir les siennes de plaisir. Kurt pouvait sentir les mains de son compagnon remonter le long de son dos et eut soudain envie de plus de contact… beaucoup plus. Ils avaient depuis longtemps dépassé le stade des chastes baisers, même si ceux du Warbler gardaient toujours cette lenteur suave qui rendait Kurt complètement dépendant de lui. Il glissa innocemment le bout de sa langue sur les lèvres de Blaine et le sentit sourire.

« Frustré des bisous tous simples ? »

Kurt soupira d’impatience.

« Oh que oui, tu n’as pas idée… » Murmura-t-il avant que le baiser ne se fasse beaucoup plus profond.

La langue de Blaine vint à la rencontre de la sienne et commença à la caresser doucement, s’enroulant autour d’elle en une danse experte qui le fit gémir de plaisir. Blaine était excessivement doué pour ça… Si doué que bien souvent Kurt avait dû mal à se rappeler le lieu où ils se trouvaient… Si doué que justement, Blaine riait à chaque fois en voyant les joues rosies de Kurt après une séance de baisers torrides.

Torride était le mot… S’il faisait très froid au moment où ils étaient arrivés, Kurt sentait la température de son corps monter à toute vitesse. Ses doigts vinrent se faufiler entre les mèches de Blaine, défaisant cette coiffure qu’il avait mis un temps fou à maintenir en place pour le bal. Mais il s’en moquait, il le préférait cent fois plus avec ses bouclettes défaites. Alors que Blaine mettait un point d’honneur à embrasser son petit ami avec toute l’attention qu’il méritait, ce dernier décida, pour une fois, d’être un petit peu plus entreprenant. Il se décala de lui sans pour autant mettre fin aux baisers et passa une jambe au-dessus des siennes, le genou sur le bord du lit. La seconde jambe fit de même et il se retrouva à califourchon contre Blaine, maintenant son visage aussi près que possible et approfondissant encore plus le baiser, si tant est que ce fut possible. Il sentit Blaine frissonner sous ses doigts et contre lui… Ce qui le conforta dans son idée. Lentement, Kurt se pressa contre son torse et glissa contre lui…

Blaine se tendit soudainement et stoppa le baiser. Les lèvres contre les siennes, il tenta de murmurer un faible « Kurt… non… » Mais ce dernier reprit possession de sa bouche tout en s’asseyant sur ses jambes et… oh… Il se mit à rougir violemment, rouvrant les yeux pour découvrir un Blaine plus que gêné.

« … oh… » Se contenta-t-il de répondre. Leurs bassins étaient désormais l’un contre l’autre, et Kurt pouvait nettement sentir la petite bosse qui commençait à déformer le pantalon de son compagnon. Lequel ne semblait plus savoir où se mettre, les mains maintenant posées sur le bord du lit. Pour plus de sécurité…

« Oui… « Oh »… Peut-être vaudrait-il mieux que tu te relèves… »

Kurt observa Blaine pendant un instant. Et ce qu’il vit lui plut énormément. Il avait rarement vu Blaine à la limite de perdre le contrôle, surtout dans leurs moments les plus intimes. Jusqu’à maintenant, ils s’étaient contentés de caresses, de baisers, de la vue l’un et de l’autre ou tout du moins de tout ce qui pouvait se limiter au-dessus de la ceinture et à chaque fois Blaine gardait parfaitement le contrôle. Il savait quand arrêter pour éviter de presser Kurt, il savait se retenir lorsque c’était nécessaire, et ne laissait rien paraître qui aurait pu laisser croire à Kurt qu’il était impatient. Mais là… A cet instant… Les joues rouges, le regard gêné mais brillant de désir, les mains excessivement loin de lui… Kurt pouvait voir qu’il avait énormément de mal à se retenir. Et ça lui plut. Beaucoup.

Le jeune homme sourit timidement et secoua négativement la tête. Une de ses mains vint caresser la nuque de Blaine, lequel répondit à ce hochement par un autre interdit et alerté…

« Non ? »

Kurt caressa son nez du sien et l’embrassa à la commissure des lèvres.

« Non, je ne me lèverai pas… »

« Kurt… ce n’est pas un… oh… » Blaine finit sa phrase par un gémissement étonné car Kurt venait de bouger son bassin contre le sien. Certes un peu maladroitement, mais il venait de le faire. Il inspira profondément et se décala un peu pour emprisonner son menton entre ses doigts et l’obliger à le regarder.

« Kurt, s’il te plaît. Ce n’est pas un jeu… Si tu continues, je risque d’avoir dû mal à me retenir… »

Oh non… Le visage boudeur maintenant… Blaine avala difficilement sa salive. Lorsque Kurt commençait à prendre cet air, il n’arrivait jamais à lui tenir tête.

« Non. » Dit-il d’un ton qui se voulait ferme. « Relèves-toi s’il te plaît ».

Mais Kurt n’en fit rien. Il se contenta de regarder Blaine un moment, puis baissa les yeux.

« Tu peux être franc avec moi ? »

Blaine haussa les sourcils. Il essaya de détourner son attention du fait qu’il était toujours assis sur lui, et hocha la tête.

Kurt releva des yeux timides vers lui. « Est-ce que tu… est-ce que tu as envie de moi ? »

Blaine écarquilla encore plus les yeux et pinça les lèvres. « Hm… Bébé… je crois que ça se sent non ? »

Il rit doucement mais assez nerveusement quand même. Il s’arrêta dès qu’il sentit Kurt poser son front contre le sien, le visage triste. Blaine sentit son cœur se serrer à cette vue, même s’il soupçonnait son petit-ami de jouer de son côté manipulateur à cet instant précis. Il prit son visage en coupe et l’embrassa tendrement.

« Bien sûr que j’ai envie de toi, Kurt… Tu n’imagines pas à quel point j’ai dû mal à me retenir de t’arracher tes vêtements là maintenant… »

Bien entendu, ce n’était peut-être pas le genre de détail à donner, surtout lorsque l’on voulait éviter de se donner trop d’idées… Mais ça eut son petit effet car il vit Kurt sourire doucement et rougir encore plus. Dieu qu’il aimait le voir rougir !

Kurt pencha la tête sur le côté dans un geste qui fit fondre Blaine. Non non… Pas ça… Pas la bouille adorable du bébé pingouin maintenant…

« Alors pourquoi tu ne cherches jamais à aller plus loin ? Pourquoi tu veux toujours t’arrêter lorsque ça devient un peu plus… intime ? »

Blaine soupira. Il baissa les mains et les laissa reposer sur les cuisses de Kurt… Ou non, plutôt sur le matelas. ..Oui voilà, le matelas c’est mieux.

« On a déjà eu cette conversation. »
« Je veux l’avoir encore une fois. »
« … »
« Blaine… Je commence à te connaître et je vois très bien que tu as dû mal à garder ton self-control. Alors pourquoi ? »
« Oh ça, ça me fait peur… » Blaine se mit à rire gentiment. Kurt fit la moue, ne comprenant pas. « Que tu commences à bien me connaître… »
« S’il te plaît… » Marmonna Kurt, légèrement agacé.

Cette mine aussi, Blaine l’adorait. Mais il savait aussi qu’il valait mieux éviter de trop l’avoir sous les yeux. Il baissa la tête et joua distraitement avec les boutons de la veste de Kurt.

« Tu sais que la dernière chose que je veux, c’est te brusquer. » Il stoppa Kurt lorsque celui-ci voulu répliquer. « Et tu sais qu’il est hors de question que l’on fasse quoi que ce soit tant que tu n’es pas prêt… »

Kurt le toisa de son regard bleu océan. Aoutch. S’il ne descendait pas tout de suite de ses jambes…

« Je ne suis pas en sucre, Blaine. »

« Je le sais... » Blaine soupira à nouveau. Il posa son front contre celui de Kurt et le rapprocha finalement de lui. Sa voix se fit plus basse, plus intime. « J’ai terriblement envie de toi. Mon Dieu… J’aurais même honte de te dire tout ce à quoi j’ai pu penser ces derniers mois… Ne crois surtout pas le contraire ok ? Même si j’ai l’air de te le prouver parfois, il n’en est rien. »

Kurt ne pouvait pas rougir plus, mais le fait qu’il ne réponde pas suffit à Blaine pour lui prouver qu’il le croyait.

« Mais je te le répète… très sincèrement… si tu continues à m’émoustiller ainsi, je ne serais plus capable de m’arrêter. Je vais te déshabiller, t’embrasser, et te faire l’amour sans être capable de me souvenir que tu n’es pas prêt à le faire… Donc, si tu ne veux pas que ça aille aussi loin, lèves toi. Ou allonges toi près de moi et je t’embrasserai autant que tu le voudras. On pourra même se câliner comme la dernière fois, je te ferai un joli suçon dans le creux de l’épaule, ici, ou près de l’autre, à côté du nombril… et si tu veux… on peut même faire un peu plus que cela… Mais pas « jusque là »… ou… »

Kurt pressa ses lèvres contre les siennes pour le faire taire. Au fur et à mesure de son discours, Blaine s’était senti perdre pied… Là, la bouche de Kurt contre la sienne, il perdait pied définitivement.

« Enfin… » Continua-t-il contre ses lèvres entre deux baisers. « Tout ce que… tu veux tant que… ça ne… »
« Stop, Blaine. Je t’en prie… » Murmura Kurt. Il caressa les joues de son compagnon. « Tu sais que j’attendais cette soirée avec impatience ? » Blaine opina. « Je ne parle pas du bal de promo idiot. Mais plutôt de… maintenant. »

Blaine haussa les sourcils.

Kurt prit une profonde inspiration. « Merci de toute l’attention que tu peux me porter… et de ta patience aussi. J’ai encore dû mal à croire que tu puisses me trouver… sexy ou… attirant mais le fait est que, ces derniers mois passés avec toi, tu m’as plus d’une fois prouvé que je pouvais avoir confiance en moi. C’est vrai, au tout début de notre relation, je n’étais pas… prêt. » Il haussa les épaules. « En fait, je ne savais même pas si un jour je le serais et j’ai eu peur. J’ai encore peur en fait… »

Blaine entoura sa taille de ses bras et le laissa continuer. Seulement, Kurt profita qu’il ait baissé sa garde pour se caler un peu mieux contre lui. Il plongea ses yeux bleus dans ceux mordorés de son vis-à-vis et mêla son souffle au sien.

« Mais il faut que je t’avoue une chose. J’ai aussi très, très envie de toi. Plus les jours passent, plus je sens tes yeux sur moi, plus tu m’embrasses, plus tu me touches, et plus j’ai envie que tu le fasses… encore… et encore… que tu ailles plus loin…»

Blaine sentit son souffle se couper l’espace d’une seconde, il ne pouvait plus détacher son regard de celui de Kurt, lequel était semi-clos, brillant et surtout rien que pour lui.

« Et j’ai tout mis en œuvre pour que cette nuit soit la plus parfaite qui soit… »
« … »

Kurt l’embrassa doucement, guettant chaque réaction, chaque petit signe qu’il ne se trompait pas en lui avouant ce qu’il avait espéré. Blaine finit par répondre à son baiser, et surtout, il finit par reprendre sa respiration.

« … Cette nuit… ? »
« Je l’espérais… »
« Mais… »
« Blaine s’il te plaît, pas de mais… » Supplia le jeune homme.

Mais les yeux de Blaine, d’ordinaire si criants de bonne volonté et d’attention, étaient maintenant aussi brûlants que la braise, brillants de désir. Il les ferma un instant et posa son front contre l’épaule de Kurt. Ce dernier sentit des mains chaudes et frémissantes frôler ses genoux et remonter doucement le long de ses hanches, soulevant le kilt à leur passage. Kurt frissonna à ce contact et plus encore lorsque les lèvres de Blaine se posèrent au creux de son épaule et qu’un souffle brûlant lécha son cou.

« Tu es sûr de ne pas le regretter… de vouloir me laisser faire… ? »

Kurt emmêla ses doigts dans les cheveux noirs de Blaine pour l’intimer à continuer. Il répondit d’une voix tremblante mais sûre d’elle : « C’est à nous de faire en sorte de ne le regretter… non ? Et on sera deux à le faire. Tu n’es pas le seul fautif… »

Blaine détacha son visage de son cou pour lever les yeux vers lui. Ils restèrent un moment là, à se regarder, le souffle de plus en plus court, se promettant du regard que tout se passerait bien. Blaine embrassa finalement Kurt avec la plus infinie douceur dont il était capable, comme s’il s’agissait de la première fois. Ils redécouvrirent la texture de leurs lèvres, sondèrent la dureté de leurs dents, enroulèrent leur langue l’une contre l’autre jusqu’à rendre leur baiser des plus passionnés.

Si Kurt se sentait réellement prêt à passer le pas, alors Blaine se sentait près à le suivre jusqu’au bout du monde.




Partie 2 finie – Je sais… J’arrête à un moment très riche en actions. Mais ce n’est pas de ma faute… C’est Kurt et Blaine qui ont beaucoup trop papoté durant cette partie… >< Laissez-moi savoir ce que vous en avez pensé ! ^_^ Comme d’habitude, reviews bonnes ou mauvaises (mais mauvaises argumentées svp)

Partie 3 à venir – Cette fois ce sera définitivement NC17.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://klaine-fanfictions.forumgratuit.org
Aaron
Admin
avatar

Messages : 104
Inscription : 21/04/2011
Age : 32
Jobs : Traductrice / Fanficeuse

MessageSujet: Re: [MA / Romance, Lemon] After "Prom queen" (klaine) (3/?)   Sam 18 Juin - 9:12

Rating : M (NC17)

ATTENTION LEMON!

NdA : Lemon + Fluff = Débordement intensif de guimauve. J’ai essayé de limiter… Mais c’est plus fort que moi éè

Je suis très trèèèèès rouillée niveau lemon vu que c’est le premier que j’écris depuis près de 2 ou 3 ans… éè Mais j’espère que vous prendrez autant de plaisir à lire ce chapitre (où il y a beaucouuuup d’action) que j’en ai eu à l’écrire.

Bonne lecture quand même!!





After « Prom Queen » - Partie 3



Ils s’embrassèrent durant ce qui leur sembla des heures, les mains de Blaine restant plus ou moins immobiles sur les hanches de Kurt, caressant le tissu sombre du legging de plus en plus ardemment.

Kurt posa ses mains sur le col de la veste de Blaine, celle là même qu’il n’avait pas eu le temps d’ôter quelques minutes plus tôt. Il l’ouvrit et la glissa sur ses épaules pour la lui enlever. Blaine s’empressa de répondre à sa demande, l’enlevant rapidement et l’envoyant rejoindre le sol avant d’enserrer la taille de Kurt pour le maintenir contre lui. Le contact de leur bassin l’un contre l’autre lui arracha un grognement d’impatience… ce qui fit rire Kurt.

« Je ne pensais pas que cette idée serait aussi utile… »

« Oh tais-toi… » Soupira Blaine, faussement vexé. « Tu n’as pas assez de me faire tourner en bourrique avec tes sourires manipulateurs ou tes regards boudeurs qui sont loin de l’être… ? » Il s’attaqua à nouveau à son cou, fermement décidé à ne plus l’abandonner avant d’y avoir apposé sa marque. Kurt murmura un faible « non » tout en soupirant d’aise, ses doigts caressant les cheveux maintenant tout décoiffés de Blaine.

« … Dis… »

« Hmmmm… » Grogna Blaine contre son cou, léchant la peau avant de la mordiller doucement. Une de ses mains ouvrit la veste puis déboutonna un peu la chemise de Kurt pour découvrir une de ses épaules jusqu’à au début de la clavicule. L’autre caressa sa cuisse et remonta un peu plus le kilt.

Kurt ôta à son tour sa veste de costume et pencha la tête sur le côté pour l’intimer à continuer. Il continua à jouer avec les bouclettes noires et sourit en coin.

« Dis… C’est vrai ce que tu as dis… Tu fantasmes sur moi ? »

Blaine s’immobilisa à cette phrase.

Lentement, il releva des yeux assombris vers Kurt et l’observa pendant quelques secondes. Ce dernier resta interdit, se demandant s’il n’avait pas dis quelque chose de mal…

…quand Blaine agrippa subitement sa taille et le souleva fermement contre lui. Kurt émit un petit cri de surprise, les sourcils haussés. Il entoura le cou de Blaine de ses bras et se laissa retourner puis allonger sur le lit. Avec douceur, certes, mais il ressentit un long frisson au creux du ventre lorsqu’il vit Blaine se pencher au-dessus de lui et poser une main de chaque côté de son visage… et ce frisson avait quelque chose de sauvage… tout comme les yeux de Blaine, sombres mais brillants de désir… Kurt sentit son souffle se couper, son corps tout entier frémit et pourtant, Blaine ne le touchait plus, il n’avait plus aucun contact avec lui si ce n’était ce regard qu’il lui lançait et qui semblait vouloir le caresser, l’embrasser, le pénétrer des yeux, sans aucun mouvement quel qu’il soit. Les lèvres de Kurt s’écartèrent dans un soupir tremblant, incapable de détourner les yeux de ceux de Blaine au-dessus de lui… Il agrippa le poignet qui se tenait près de son visage et le serra doucement entre ses doigts alors qu’il prenait une profonde inspiration.

Pourquoi fait-il ça… Kurt se sentait minuscule sous son amant, aussi fragile qu’une poupée de porcelaine… Pourquoi ne dit-il rien… Mon dieu qu’il est beau…

Au contact de la main sur son poignet, le regard de Blaine se fit soudain plus doux. Il se pencha sur Kurt pour caresser son nez du sien. Le dos de sa main vint frôler sa joue avec tendresse. Il baisa ses lèvres deux, trois fois, et il plongea à nouveau son regard dans le sien. Cette fois il était plus que sérieux.

« Kurt… Tu es sûr de toi ? Vraiment, vraiment sûr ? »

Kurt ferma les yeux quelques secondes, savourant le souffle chaud de Blaine sur son visage, puis les rouvrit et prit son visage en coupe. Il sourit alors, d’un sourire confiant.

« Oui. » Un baiser. « Je te veux… » Un autre baiser « tout entier… » Et encore un autre « A moi, cette nuit ». Il reposa la tête sur l’oreiller, au dessus des couvertures et haussa les épaules « sauf si toi tu ne te sens pas prêt ». Il sourit en coin, amusé.

Blaine se mit à rire.

« Oooh… Laisse-moi le temps de réfléchir… »

Blaine reprit possession de ses lèvres pour un baiser nettement moins chaste, long et profond, avant de mordiller sa lèvre inférieure. « Déjà, commençons… Je te dirais ce qu’il en est plus tard… Là pour le moment j’ai envie de te goûter… absolument partout. » Il descendit sur le menton de Kurt qu’il mordilla aussi, puis sa pomme d’Adam qu’il lécha lentement et son cou qu’il picora de baisers et de morsures tendres, reprenant le suçon déjà bien entamé.

Kurt ferma les yeux, une main dans les cheveux de Blaine, l’autre posée sur son épaule. Le corps de Blaine pesait un peu plus sur le sien, créant entre lui et le lit un cocon de chaleur dans lequel il se sentait en sécurité. Il se détendit peu à peu, ses sens concentrés entièrement sur la bouche qui marquait son cou et sur les mains qui caressaient sa taille et jouaient avec ses cheveux.

Blaine donna un coup de langue sur la jolie marque rouge, satisfait, et entreprit de continuer à déboutonner la chemise. Ses lèvres se posèrent entre ses clavicules et descendirent lentement à mesure que les boutons s’ouvraient, laissant un long sillon humide qui fit se cambrer Kurt, lui arrachant un soupire un peu plus profond. La brulure délicieuse de la bouche de Blaine mêlée au froid de la pièce sensibilisait plus encore sa peau… Il s’en rendit compte lorsque Blaine ouvrit la chemise, et parcouru son torse de baisers humides de ses clavicules à son ventre, pour ensuite remonter lentement vers sa bouche.

Hm… Les baisers de Blaine… Ils semblaient de plus en plus exquis à chaque fois qu’il les redécouvrait. C’est pourquoi il ne put s’empêcher de gémir de mécontentement lorsque son amant se détacha de lui. Kurt rouvrit les yeux pour les refermer immédiatement lorsqu’il sentit le pouce de Blaine frôler un de ses boutons de chair. Ce n’était qu’une caresse très légère et pourtant, un long courant de plaisir le fit frissonner des pieds à la tête.

« Tu es vraiment sensible… Pourtant, je ne fais que te frôler… »

Le souffle de la voix de Blaine contre son oreille lui arracha un autre soupir.

Le brun sourit, mi-amusé, mi-impressionné par le corps qu’il avait entre ses doigts. Oh bien sûr, il avait déjà vu Kurt torse nu, même un peu plus. Il l’avait déjà senti frémir entre ses bras alors qu’ils commençaient à se découvrir. Néanmoins cette nuit, il avait l’impression que ses sens étaient décuplés, que son corps tout entier tendait de plaisir vers Kurt. Il avait envie de le goûter, de le dévorer, de le faire sien… Et il avait surtout besoin, là maintenant, de reprendre le contrôle car à ce rythme là il risquait de bâcler les préliminaires et ça, hors de question. Tout devait être parfait, pour Kurt. Il devait le faire hurler de plaisir… Rien, à ce moment précis, ne comptait plus que cela.

La langue s’enroula sur le lobe de son oreille puis se faufila juste en dessous tandis que ses doigts continuer à caresser le boutons de chair. Kurt se cambra un peu vers sa main, quémandant des caresses plus franches. Il souffla dans le creux de son oreille pour entendre un nouveau soupir de plaisir et reprit son chemin vers les clavicules. Il en lécha une de tout son long jusqu’à arriver au creux du torse de Kurt qu’il embrassa plusieurs fois ; il dessina un pectoral du bout de la langue jusqu’à arriver au bouton de chair, où ses lèvres remplacèrent ses doigts. Il entendit Kurt réprimer un gémissement… Sa langue titilla, ses dents mordillèrent, ses lèvres suçotèrent pendant un long moment, juste assez pour obliger Kurt à ne plus cacher sa voix, même si cette dernière restait encore étouffée. Une fois que Blaine fut satisfait de la couleur qu’avait pris le bouton de chair, il s’attaqua au second, tout aussi lentement.

« Blaine… S’il te plaît… »

Le dit Blaine releva la tête vers son amant, lequel baissait vers lui des yeux bleus brillants à se damner plus de mille fois. Il donna un dernier coup de langue sur le bouton de chair puis l’abandonna pour retourner offrir de longs baisers à Kurt.

Les baisers de Kurt… Dieu qu’il les aimait… Tantôt innocents, tantôt profonds, parfois maladroits mais souvent, oh oui même tout le temps, délicieux, fruités, savoureux… Blaine se trouvait vraiment stupide de toujours comparer les lèvres de Kurt à des fruits ou à des confiseries mais il ne pouvait pas s’en empêcher. Il voulait les dévorer…

Sa main, restée posée depuis tout ce temps sur la taille de Kurt, entreprit de descendre un peu plus bas, le long de sa hanche qu’il caressa doucement. Par réflexe, la jambe de Kurt vint à sa rencontre et se plia. Blaine l’agrippa et glissa l’une de ses jambes entre celles de son amant ; sa cuisse frôla alors son entre-jambes, qu’il eut la satisfaisante surprise de découvrir durcit… Ce contact fit gémir Kurt entre leurs lèvres. Il le vit rougir, le front posé contre le sien, les yeux mi-clos.

Un élan de plaisir enveloppa Blaine à cette vue. Il baisa les lèvres de Kurt avec douceur et glissa sa main sur son genou, puis sous le kilt qu’il remonta lentement, glissant ses doigts sur la hanche fine.

Blaine embrassa sa joue et se mit à sourire tendrement contre sa peau. « Tu ne peux pas imaginer l’effet que cette tenue a sur moi… »

Il entendit Kurt rire au creux de son oreille. « Content qu’elle te plaise… Je crois qu’elle a eu un franc succès ce soir… J’ai vu Dave tourner plus d’une fois les yeux vers moi.»

Sa voix était claire, enjouée, ce qui rassura Blaine. Si elle avait été tremblante et peu confiante, il aurait tout stoppé. Même si dans cette position, une jambe entre celles de Kurt, ce dernier pouvait parfaitement sentir son désir grandir contre sa hanche.

« Hm… Mais il n’y a que moi qui ai le droit de l’approcher d’aussi près… » Continua-t-il en longeant sa mâchoire du bout des lèvres.

Sa main caressa la hanche et remonta prudemment, guettant le moindre frisson anormal de la part de Kurt.

« Serait-ce possible que vous soyez jaloux, Mr And...han… » La main de Blaine venait de frôler son entre-jambes enserré dans l’étau du legging. Il le vit mordre ses lèvres, lutter pour garder les yeux ouverts… Mais lorsque Blaine reposa sa main sur sa hanche, Kurt grogna de mécontentement et agrippa le col de sa chemise d’une main.

« Continue » , lui ordonna-t-il, le souffle brûlant.

Blaine n’aurait pas pu être plus tenté qu’à cet instant. Kurt était entièrement à sa merci, sous ses mains, tremblant de désir, le suppliant du regard de continuer, de redescendre sa main entre ses jambes et de presser un peu plus fort pour le soulager… Cette vision était plus excitante que toutes celles qu’il avait pu avoir en rêve.

Néanmoins, il déposa un rapide baiser sur le front du jeune homme et se détacha un peu de lui. Kurt accentua sa prise sur le col de sa chemise pour le garder près de lui. « Où vas-tu ? »

« Pas bien loin… » Blaine caressa les bottes que Kurt avait encore aux pieds. « A moins que tu ne veuilles les garder… Non pas que je ne te trouve pas sexy avec ! »

Kurt regarda un instant ses bottes et se rallongea, lâchant le col de la chemise mais posant sa main sur l’épaule de Blaine. Il souleva une jambe dans les airs et fit mine d’attendre. « Et bien, qu’attends-tu ? »

Blaine sourit et s’agenouilla devant lui, délaçant lentement les bottes sans quitter Kurt des yeux. Ce dernier se laissa faire, détaillant son amant du regard, ses cheveux désormais en bataille, ses épaules fines et carrées, son buste encore dissimulé sous le tissu nacré mais dont il pouvait percevoir le souffle court… Son regard descendit un peu plus bas et il se mordit la lèvre…

« Tu apprécies la vue ? » Le nargua alors Blaine, envoyant balader une botte et s’attaquant à l’autre un peu plus rapidement.

Kurt ne répondit pas. Il attendit patiemment que Blaine finisse de le déchausser et écarta les jambes de chaque côté de ses cuisses. Il se redressa alors, agrippa à nouveau le col de la chemise, le fit se pencher vers lui et fondit sur ses lèvres, avide de retrouver la saveur de sa langue contre la sienne.

Blaine gémit, surpris comme à chaque fois que Kurt prenait un peu les devants. Mais cette fois, ce qui le surprit plus encore, ce fut ses mains… Il les sentit ouvrir sa chemise et la faire glisser de ses épaules, les doigts fins se posèrent sur lui et le caressèrent lentement, des bras à la nuque, de la nuque au torse, il réprima un gémissement entre leurs bouches lorsqu’un de ses boutons de chair fut frôlé, il sentit les dents de Kurt mordiller ses lèvres alors que ses mains descendaient progressivement sur son ventre, redécouvrant la dureté de ses côtes, les muscles saillants de ses flancs, le creux tremblant de ses reins… A cette dernière caresse, Blaine se pencha un peu plus en avant entre les jambes de Kurt et leurs bassins se frôlèrent. Il sentit les tremblements de plaisir qui assaillaient le corps de Kurt prendre possession du sien. Sans rompre le baiser, il obligea Kurt à se rallonger et agrippa une de ses hanches pour la relever contre sa taille. Il donna alors un coup de reins, léger et précis, qui fit gémir Kurt contre lui comme jamais il ne l’avait entendu jusqu’alors… Il sentit son membre se tendre encore plus contre le sien et releva d’une main nerveuse le kilt pour exercer une meilleure pression. De lui-même, Kurt enserra la taille de Blaine de son autre jambe et glissa sa main au creux de ses reins pour lui demander plus… Blaine donna un coup de rein un peu plus puissant qui lui fit rejeter la tête en arrière… Il en profita pour noyer à nouveau son cou sous les baisers et les morsures.

« Blaine… »

Le susnommé ignora un instant la supplique de Kurt, mordillant la peau, pressant un peu plus son bassin contre le sien…

« Blaine, s’il te plaît… stop… han…»

La voix de Kurt n’était qu’un souffle chaud à son oreille, mais assez brûlant pour lui faire recouvrir ses esprits. Il arrêta d’un coup les caresses et se redressa pour regarder Kurt, la peur d’avoir était trop loin le tenaillant.

« Ca ne va pas ? Tu veux arrêter ? Tu n’es pas à l’aise ? Pardo… » Kurt le fit taire en recouvrant sa bouche d’une main. Il secoua la tête et soupira. « Noooon… Je ne veux pas arrêter. »

Il prit le menton de Blaine entre ses doigts et l’embrassa doucement, son regard ancré dans le sien.

« Mais si tu continues à faire ça, je ne tiendrai pas longtemps… »

Si ses joues pouvaient rougir encore plus qu’elles ne le faisaient déjà, c’était le moment. Lentement, il glissa une main entre eux et frôla la bosse qui déformait plus que de raison le pantalon de Blaine. Ce dernier écarquilla les yeux et se mordit la lèvre lorsque la paume de Kurt se posa sur lui et pressa son membre.

« Déshabilles-moi. Maintenant. »

C’était un ordre. Et Blaine n’avait aucun envie d’y désobéir. Il ne répondit pas, il n’en avait pas besoin… Kurt se rallongea, le bout de ses doigts se promenant sur le ventre de son amant, caressant le duvet fin qui y poussait et créait une ligne sombre qui disparaissait sous la limite de sa ceinture. Blaine se débarrassa de sa chemise, devenue beaucoup trop étouffante depuis quelques minutes. Il aida Kurt à ôter la sienne également ainsi que son gilet, tous deux lancés au hasard dans la pièce.

Ils échangèrent un sourire entendu, tendre, durant quelques secondes, puis Blaine glissa ses mains sur ses hanches, jusqu’à l’élastique du legging. Lentement, il commença le faire glisser sur les longues jambes de Kurt, lequel se souleva légèrement pour l’aider à l’ôter. Les cuisses… les genoux… les chevilles… En 10 secondes, le legging n’était déjà plus que de l’histoire ancienne.

Blaine sourit, amusé de constater que Kurt ne portait pas de sous-vêtements. Ce dernier le vit très bien… « C’était trop. Trop chaud. Trop épais. »

Blaine se mit à rire doucement et se pencha pour déposer plusieurs baisers sur la naissance de son torse. « Mais je n’ai rien dis. »

« J’ai vu ton sourire » Continua Kurt, boudeur. Ses doigts s’emmêlèrent à nouveau dans les cheveux sombres.

« Hm hm… Je trouve ça sexy. » Blaine embrassa le creux de ses côtes. Kurt ferma les yeux et soupira de plaisir, soulevant le bassin à la rencontre de la bouche de son amant. « Je te trouve sexy. »

« Arrête tes bêtises… hm… » La langue de Blaine s’insinua dans son nombril, créant un fourmillement étrange le long de ses jambes… C’était une drôle de sensation.

« Je ne dis pas de bêtises… » Continua Blaine, léchant le tour du nombril. « Tu es tout simplement magnifique. »

Il pouvait sentir le membre de Kurt se dresser sous le kilt, contre sa clavicule. D’une main, il chercha alors l’ouverture du vêtement, tâtonnant à l’aveuglette pendant un moment le long de sa base… Comment s’enlève ce fichu machin… Blaine grogna d’impatience et abandonna ses baisers pour chercher un peu mieux. Kurt se mit à rire et prit la main entre la sienne pour la guider vers un tout petit bouton sur le côté du kilt.

« Là. Promis, je ne le mettrai pas à chaque fois… »

Blaine rougit de honte et embrassa la paume de Kurt en remerciement avant d’ouvrir enfin le vêtement. Il entendit Kurt prendre sa respiration… Blaine se redressa un peu et ouvrit le kilt avant de le faire glisser sous les fesses de son amant pour l’envoyer rejoindre le sol. Il resta alors là, un moment, à admirer le corps désormais complètement nu de Kurt. Ce dernier semblait attendre un verdict… Ses yeux bleus grands ouverts sur Blaine, ses lèvres tremblantes de gêne… Sa peau était aussi claire que le surnom qu’on lui donnait. Porcelaine. Blaine leva très lentement les yeux vers lui, prenant le temps et le plaisir de le contempler entièrement. Il sourit enfin, d’un grand sourire béat et murmura : « Je le redis et je le confirme… Tu es magnifique… »

Kurt sentit son souffle se couper et ferma les yeux. Etre ainsi découvert était gênant, cependant, le regard attendri et aimant de Blaine le rassurait, le confortait dans ce qu’il avait décidé. Il devait passer ce cap… Ses yeux se rouvrir et il posa ses deux mains sur le torse de Blaine.

« Toi aussi… »

Blaine le regarda un instant, surpris.

Kurt prit une profonde inspiration et le regarda. « Tu es tellement beau… que j’avais peur de ne pas te plaire… ou de ne pas être à la hauteur…»

Blaine sourit, semblant rassuré. « … idiot… » Souffla-t-il.

Kurt haussa un sourcil et agrippa la ceinture de Blaine. Il la déboucla et l’ouvrit lentement. Blaine arrêta de rire et le laissa faire, son torse se soulevant soudain plus rapidement. Kurt ôta la ceinture d’une main experte, la faisant glisser entre les lanières du pantalon, et déboutonna ce dernier. Il releva des yeux quémandeurs vers son amant.

Blaine sourit en coin. « Toi, tu vas encore me donner un ordre », murmura-t-il, mi-amusé, mi-essoufflé. Kurt répondit à son sourire et dé-zippa la fermeture éclaire tout en lui soufflant : « Enlèves-le ».

Blaine ne se fit pas attendre. Il se releva et le pantalon fut expédié en moins de deux. Il allait revenir vers Kurt lorsque celui-ci le stoppa. « Hm hm… »

Kurt baissa les yeux vers le boxer, sous lequel il pouvait deviner le membre tendu et sans doute un peu douloureux de son amant. « Enlèves tout… » Blaine sembla hésiter un moment, encore incertain que le moment soit bien venu. Mais sous le regard plus qu’impatient de Kurt, il se laissa finalement convaincre et ôta progressivement son boxer sous les yeux de ce dernier, ne le lâchant pas du regard une seule seconde afin de ne louper aucune de ses réactions.

Le regard bleu sauvage de Kurt restait rivé sur le corps de Blaine, le découvrant pour la première fois entièrement nu. Un long frisson d’excitation l’enveloppa, mêlé à un peu d’appréhension. Il vit l’inquiétude envahir les yeux de Blaine et lui sourit pour le rassurer, tendant une main vers lui pour lui demander de le rejoindre.

« Viens… » Blaine s’insinua à nouveau entre ses jambes et ils frissonnèrent tous deux lorsque leurs torses dénudés se rencontrèrent, lorsque leurs membres se touchèrent. Kurt caressa les cheveux sombres tandis que Blaine parcourait son visage et son cou de baisers tendres. Ils restèrent ainsi pendant un long moment, juste peau contre peau, sans un seul mouvement, savourant la proximité de l’autre, le poids de Blaine sur Kurt, et le corps de Kurt entre les bras de Blaine.

« Si j’avais su que c’était aussi bon… » Murmura Kurt, les yeux clos.

Blaine se mit à rire au creux de son épaule. « Oh… Tu ne peux pas imaginer le nombre de fois où je l’ai imaginé. »

« Tant que ça ? »

« Hm… »

« Blaine… » Kurt enserra la taille de son amant de ses jambes, caressant ses cuisses de la plante de ses pieds. « J’ai envie de toi… »

Il sentit Blaine frissonner contre lui et se redresser. Le brun était au bord de la rupture. Sa conscience toute entière volait en éclat alors qu’il ne savait plus comment se contrôler. Il embrassa tout le long de la mâchoire de Kurt.

« Tu as ce qu’il faut ? »

Kurt opina doucement et montra la table de nuit du doigt. Blaine s’écarta et tendit le bras pour ouvrir le tiroir. Il y trouva un tube de lubrifiant… Un sourire se dessina sur son visage alors que Kurt rougissait à nouveau de la tête aux pieds.

« Ne ris pas ! Je t’ai dis que j’avais fais en sorte que ce soit cette nuit non ? »

Blaine se mit à rire malgré tout. « Je vois ça… » Il prit le tube qu’il déposa sur le matelas. « Petit coquin… » Il embrassa doucement Kurt sur les lèvres. Ce dernier le reprit tout contre lui, les lèvres pincées. Blaine n’en sourit que plus. « Ne boudes pas… »

Ils s’embrassèrent encore, pendant un long, très long moment, jusqu’à ce que Blaine commence à glisser doucement son corps contre le sien. Kurt ferma les yeux, savourant ce moment où le plaisir prenait à nouveau possession d’eux, où une spirale de sensations toutes plus exquises les unes que les autres l’envahissait. Le frottement de sa peau contre celle de Blaine décuplait le plaisir… Il pouvait sentir le membre de son amant se durcir encore contre son ventre et tout près du sien. Les mains de Blaine parcoururent son corps , des épaules jusqu’aux reins, avant de descendre subitement plus bas. Elles agrippèrent ses fesses et le collèrent brutalement contre lui sous un coup de rein puissant, arrachant à Kurt un gémissement plus fort. Blaine glissa ses lèvres contre son oreille et sa main juste entre eux. Ses doigts vinrent s’enrouler autour du membre de Kurt, et sa langue vint se faufiler dans le creux de son oreille. Kurt frissonna violemment et se cambra sous lui.

La main de Blaine commença à exercer un va-et-vient langoureux, s’octroyant quelques caresses en pressant son corps contre celui de son amant. Il s’attaqua au lobe de son oreille un moment et attendit que Kurt ne puisse plus retenir ses gémissements et ses soupirs pour lui souffler :

« Il faut que je te prépare… D’accord … ? Je ne veux pas te faire de mal… »

Kurt mit un moment avant de comprendre ce qu’il voulait dire… Et lorsque ce fut le cas, il opina doucement et sourit. Toujours rassurer Blaine… Même si lui-même appréhendait un peu la suite. Si Blaine voyait ne serait-ce qu’une seule lueur de peur dans son regard, il arrêterait tout et ça, Kurt ne le voulait pas.

Blaine l’abandonna une seconde pour prendre le tube de lubrifiant. Kurt le regarda l’ouvrir et en verser un peu sur ses doigts. Il remarqua que sa main tremblait légèrement, tout comme ses lèvres. Les yeux de Blaine semblaient un peu perdus… Kurt leva une main vers lui et caressa sa joue du dos de la main.
« Je t’aime… » Murmura-t-il simplement. Et ces simples mots suffirent à évacuer la peur qui se lisait dans le regard du brun.

Blaine vint se placer à nouveau entre ses jambes sans toutefois reposer son corps contre le sien. Il se plaça un peu sur le côté, s’aidant de ses genoux, et embrassa Kurt plusieurs fois de suite. « Plies une jambe… Voilà… Si ça te fait trop mal dis le moi tout de suite ok ? » Kurt opina, reposant la tête sur l’oreiller et fermant les yeux. Il sentit alors les doigts humides de Blaine se glisser entre ses cuisses et sursauta un peu lorsqu’ils frôlèrent doucement l’anneau de chair à son entrée.

« Shh bébé… Détends-toi… »

Il plia un peu plus sa jambe, lui laissant un plus libre accès et soupira sous les caresses pendant un moment qui lui parut durer une éternité… quand soudain il se crispa, sentant un doigt presser contre l’entrée et le pénétrer doucement. C’était une sensation plus qu’étrange… Très peu douloureuse, ou en tout cas moins que ce à quoi il s’était attendu. Il se tendit plus sous l’intrusion du corps étranger en lui que sous une quelconque douleur… Et lorsqu’il sentit l’autre main de Blaine venir reprendre ses caresses sur son membre, cette sensation devint beaucoup plus supportable.

Il sentit le doigt entrer encore un peu en lui… puis ressortir lentement. Sensation toute nouvelle qui lui arracha un soupire de plaisir. C’était assez agréable lorsqu’il sortait… Kurt rouvrit les yeux mais les referma aussitôt dans un gémissement lorsque le doigt entra à nouveau en lui, beaucoup plus profondément. Oh… C’était aussi très agréable lorsqu’il entrait…

« Hm… continue… » Souffla-t-il s’en réellement s’en rendre compte. Blaine desserra alors sa pression sur le membre et concentra son attention sur son autre main. Il se redressa au dessus de Kurt et débuta un va-et-vient très lent et très doux, le pénétrant d’un doigt pour commencer. Il lui laissa le temps de se faire à cette présence un peu étrange avant de presser un second doigt contre son entrée. Kurt se crispa à nouveau et il le vit se mordre la lèvre. Mais le gémissement qui suivit cette seconde intrusion était un gémissement de pur plaisir, excessivement tentatrice… Blaine dû se faire violence pour garder sa patience intacte…

Il garda un rythme lent durant un long moment, jusqu’à ce que Kurt commence à bouger le bassin pour venir à la rencontre de sa main. Là, Blaine se pencha au-dessus de lui et inséra un troisième doigt. Sa langue vint lécher la petite parcelle de peau sous l’oreille de Kurt, là où il le savait extrêmement sensible. Kurt se cambra encore plus, sa main vint serrer l’épaule de Blaine et ses ongles griffèrent légèrement la peau.

« Blaine… C’est… c’est trop… »

Blaine releva la tête pour le regarder, mais les joues rouges, les lèvres entrouvertes et les yeux semi-clos de Kurt lui prouvèrent que tout aller bien… Au contraire, il le sentit se tendre encore plus entre ses bras lorsqu’il toucha sa prostate, point particulièrement sensible.

« Han… Arrête… je vais… je vais… »

Kurt rejeta la tête en arrière… Blaine se sentit défaillir, cette vision était purement jouissive, magnifique, sublime… Il n’arrêta pas, bien au contraire, il accentua le mouvement, entrant et sortant ses doigts toujours plus forts, à mesure qu’il le sentait se détendre autour de lui, s’ouvrir à lui. Une petite goutte de semence perla du membre de Kurt alors qu’il serra le drap et l’épaule de Blaine de toutes ses forces, ses articulations devenant blanches… Il lâcha alors le drap et attrapa brutalement Blaine par la nuque, le penchant vers lui pour river son regard au sien, haletant.

« Arrête ! Maintenant !... » Ordonna-t-il.

Blaine arrêta tout mouvement, mi-surpris, mi-émerveillé. Il sourit en coin et voulu dire quelque chose mais Kurt l’en empêcha, posant sauvagement sa bouche contre la sienne. Il mordit se lèvre inférieure et le regarda, les deux mains sur sa nuque pour le garder contre lui. Dans un souffle brûlant il prononça les mots que Blaine attendait depuis un long moment maintenant… « Je te veux, en moi… maintenant… »

Blaine ôta lentement ses doigts et se redressa, reprenant sa position initiale, sur ses genoux. Il prit à nouveau le tube de lubrifiant et fit couler un peu de gel sur son membre avant de le caresser. Kurt le regardait faire, encore… Il aurait voulu tendre la main à ce moment-là et l’aider… le toucher... le sentir vibrer entre ses doigts comme lui l’avait fais pour lui… Mais malgré ses mots, malgré toute la confiance qu’il pouvait laisser paraître… Et bien Kurt avait quand même peur. Oh il était prêt, ça oui. Il ne demandait qu’à appartenir à Blaine à ce moment précis mais, il ne savait pas bien comment agir ou réagir encore… La prochaine fois, sûrement aura-t-il plus de confiance mais là, il ne pouvait que le regarder faire. Blaine était si beau… et si doux… Son regard posé sur lui à cet instant était si intense que Kurt eu la sensation qu’il le faisait sien sans même le toucher. Il sentit ses lèvres trembler et ses mains se tendre vers Blaine pour l’inviter à revenir vers lui, contre lui.

Blaine ne le quitta pas des yeux, ancrant son regard mordoré au sien, se noyant dans ses yeux océan. Il l’embrassa une fois, deux fois… et passa une main sous son genou pour l’aider à relever une jambe.

« Aides moi… Entoures ma taille de tes jambes et, je te soulèverai un peu… » Murmura-t-il, tant par l’anticipation excitante qu’il ressentait mais aussi pour préserver cette bulle de réconfort et de protection qu’il instaurait autour de Kurt.

Il l’embrassa encore, de ces petits baisers amoureux que le jeune homme aimait tant. Kurt obéit et enserra la taille de Blaine de ses jambes. Il le sentit alors se positionner entre ses cuisses et à son entrée…

« Je vais entrer…. Détends-toi… le plus possible… » Les mots de Blaine, le regard de Blaine sur lui, le souffle rauque et difficile de Blaine contre ses lèvres, le cœur de Blaine qui battait à tout rompre contre sa poitrine et …. Oh…. Blaine qui commença lentement… doucement… à le pénétrer…

Kurt se mordit la lèvre sous l’intrusion et ferma les yeux. C’était plus douloureux qu’il ne l’avait pensé… Beaucoup plus douloureux… Il sentit son souffle se couper alors que le membre de Blaine entrait progressivement en lui…

« Kurt… regardes-moi… » Entendit-il… Mais les mots ne suffisaient pas. Il sentit la main de Blaine caresser tendrement ses reins pour le soulager un tant soit peu.

« Kurt… Je suis désolé… Je sors » Blaine paniquait de ne pas avoir de réponse. Kurt rouvrit alors les yeux et chercha son regard. Il posa une main sur les reins du brun, une autre sur sa cuisse. « Non, restes… » Le souffle de Blaine était erratique, son front était parsemé de petites gouttelettes de sueur… Kurt le trouva plus que beau comme ceci, il en oublia un instant la douleur et lui sourit. « Continues, ne t’arrêtes pas… »

Blaine hésita un instant... puis opina et se pencha sur lui pour l’embrasser et lui murmurer des mots doux à l’oreille, reprenant lentement là où il s’était arrêté.

« Respire Bébé… Doucement… »

Kurt le sentit entrer en lui pendant un temps qu’il lui sembla infini. La douleur était bien présente, elle faisait battre ses reins et ses tempes, mais il se forçait à nager dessus, caressant le dos de Blaine pour l’encourager à continuer. Il entendit le brun gémir contre son cou… « Mon Dieu… Tu es si étroit… »

Cette simple phrase lui fit pleinement prendre conscience que Blaine était enfin en lui… Entièrement. Désormais immobile contre lui, il pouvait sentir son souffle court brûler sa peau, ses dents mordre son cou et se retenir de ne pas les presser plus fortement. Kurt glissa une main sur le front en sueur de Blaine et l’obligea à relever la tête pour l’embrasser.

« Ca va ? » l’entendit-il murmurer, ce qui le fit rire.

« Mais oui, idiot… » Kurt fut étonné d’entendre le timbre rauque de sa voix. Il colla son front à celui de Blaine. « Je ne me suis jamais senti mieux que maintenant… »

Blaine se redressa légèrement sur ses coudes et caressa les cheveux et les tempes de Kurt. Ainsi, il avait une vue parfaite sur lui et pouvait à loisir l’embrasser et le regarder. Il bougea tout doucement le bassin et sentit son amant trembler sous lui et ouvrir les lèvres pour laisser échapper un soupir.

Kurt glissa à nouveau ses mains sur ses reins et pressa, lui demandant silencieusement de bouger.

Ce fut tout d’abord très doux… Blaine commença par de petits mouvements de bassin, laissant le temps à Kurt de s’habituer à sa présence, et à la douleur de s’atténuer. Il glissa contre son bas-ventre, accentuant la friction sur le membre de son amant, lui arrachant de nouveaux soupirs brûlants…

Puis il recula juste assez pour sortir un peu de lui… et rentrer à nouveau. Kurt se cambra à ce moment là. Cette sensation, même si le mouvement était excessivement doux, fit vibrer son corps de plaisir, ses reins semblaient envoyer de longues décharges électriques au reste de ses membres, faisant trembler le bout de ses doigts, la racine de ses cheveux…

Blaine accentua le mouvement au fur et à mesure que les gémissements de Kurt emplissaient la pièce, sortant de plus en plus loin pour le pénétrer de plus en plus profondément… Il garda une cadence douce jusqu’à ne plus pouvoir se retenir. Là, sa bouche s’écrasa sur celle de Kurt pour dissimuler leurs cris le plus possible, sa main vint s’emmêler aux cheveux doux de son amant tandis que l’autre vint se presser contre le membre entre eux… Kurt se cambra violemment à ce contact, étouffant un cri de pur plaisir entre les lèvres de Blaine. Ces sensations étaient si puissantes qu’il ne pouvait plus savoir de quelles parties de son corps elles venaient.

Blaine garda les yeux ouverts le plus longtemps qu’il pu… Il sentit les ongles de Kurt s’enfoncer dans la peau de son épaule mais s’en moqua complètement. Kurt pouvait bien le mordre, le griffer, lui arracher la peau autant qu’il le voulait tant qu’il pouvait le garder éternellement ainsi et le posséder autant qu’il le désirait. Lorsqu’il sentit le paroxysme du plaisir approcher dangereusement, il enfouit son visage dans le creux de l’épaule de Kurt, lequel se tendit à l’extrême entre ses bras.

« Blaine… Je… je vais…. Ah… »

Il rejeta la tête en arrière, les yeux mi-clos, le souffle coupé sous la puissance de l’orgasme qui le transperçait de toute part, sa semence se répandant entre les doigts de son amant et sur son ventre.

Blaine, quant à lui, sentit Kurt se resserrer douloureusement autour de lui et gémit avant de venir à son tour dans un grognement rauque et étouffé, le corps parcouru de longs spasmes orgasmiques. Il serra le corps fin de Kurt contre lui presqu’à l’en étouffer et se détendit à mesure que son souffle revenait.

Ils restèrent ainsi pendant de longues minutes... Un silence apaisant et serein les enveloppa, seulement brisé par le bruit de leurs respirations encore un peu sèches et erratiques. Kurt rouvrit doucement les yeux et prit une grande inspiration… avant de sourire. Une myriade d’étoiles étranges se mit à danser devant lui, il cilla plusieurs fois et se mit à caresser tendrement le dos de Blaine. Ce dernier ne relevait toujours pas la tête du creux de son épaule. Il lui fallu quelques minutes pour se rappeler où il se trouvait… Ses jambes étaient toujours enroulées autour de la taille de Blaine et pour le moment, il ne voulait pas les bouger. Avec toute la douceur du monde, il dégagea quelques mèches de cheveux de l’oreille de Blaine et embrassa le haut de sa tête, glissant le bout de son nez dans les boucles sombres et douces.

« Chéri… »

Pas de réponse. Il sentait le souffle un peu plus calme de Blaine contre son cou pourtant…

« Blaine ? …. » Kurt haussa un peu le ton. « Ne me dis pas que tu t’es endormi ! »

Il entendit alors le rire de Blaine et résista à la tentation de lui frapper le haut du crâne. « Non, non… Je reprends mon souffle… et accessoirement, je reprends aussi mes esprits. »

Il le vit enfin relever les yeux et fut ébloui par un immense sourire, fatigué certes, mais heureux. Kurt ne put que sourire en retour et l’embrasser.

Blaine caressa le front de Kurt et sortit de lui avec précaution. Kurt se mordit la lèvre un instant et grimaça lorsqu’il dû détendre les jambes. « Aie… »

Blaine se redressa et caressa un genou. « Vas-y doucement. » Petit sourire malicieux. « Avec la pratique, tu vas voir… Ca ne fera plus mal… Aoutch » Un oreiller bien moelleux venait de fondre sur son visage.

« Tu te crois drôle ? »

Blaine se mit à rire avant de se rapprocher de Kurt, lequel n’était pas réellement en colère… ou si peu. Il le prit par la taille et l’embrassa à nouveau, profondément, amoureusement. Et lorsqu’ils se détachèrent l’un de l’autre, Blaine ferma les yeux et garda son visage contre le sien, un sourire béat sur les lèvres. « Je t’aime Kurt. » Murmura-t-il. « Je t’aime plus que tout au monde. »

Kurt sentit les larmes lui monter aux yeux. Il entoura Blaine de ses bras et posa ses lèvres sur son front. « Je t’aime aussi. »

Le sourire béat de Blaine s’intensifia alors qu’il le serrait un peu plus fort contre lui. « Hm… Ca te dit une petite douche ? A deux. Et après on s’enroule sous les couvertures et on se pelotonne l’un contre l’autre jusqu’à 12h ? »

Kurt rit doucement, l’idée d’une douche ne lui étant pas du tout désagréable au vue de la pellicule de sueur qui séchait sur leurs corps et commençait à le faire frissonner de froid. « Avec plaisir mais, tu sais… »

Blaine rouvrit les yeux. « Hm ? »

« Je crois qu’il va falloir que tu me portes jusqu’à la salle de bain… » Finit-il d’une voix timide.






Fin de la Partie 3!!!

Ça papote, ça s’embrasse, ça gazouille et ça ferait des bébés si ma fic était mpreg.
J’espère que ça vous a plu >_< N’hésitez pas à me laisser des commentaires pour me donner vos impressions.

Partie 4 à venir : Le réveil de nos deux tourtereaux et peut-être un POV inattendu.

NdA2: Il y a une inconhérence dans ce chapitre (que je viens tout juste de remarquer en relisant les deux premières parties). Kurt a déjà retiré ses bottes dans le chapitre 1... Donc je m'excuse >< Je modifierai la première partie dès que je pourrais parce que je ne peux définitivement pas faire comme si les bottes n'étaient plus là (mdr).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://klaine-fanfictions.forumgratuit.org
Joanna

avatar

Messages : 99
Inscription : 08/06/2011
Age : 27

MessageSujet: Re: [MA / Romance, Lemon] After "Prom queen" (klaine) (3/?)   Sam 18 Juin - 10:10

J'ADORE Very Happy

T'as fic est vraiment bien écrite, les 3 premier chapitres sont super. Tu décris vraiment bien le ressentit des personnages, la lecture va toute seule et vivement la suite Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
briecks

avatar

Messages : 222
Inscription : 21/05/2011

MessageSujet: Re: [MA / Romance, Lemon] After "Prom queen" (klaine) (3/?)   Sam 18 Juin - 13:48

Totalement d'accord avec Joanna, qu'est-ce que j'aime cette histoire !

La suite Very Happy *je te mets la pression gnnnh*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://briecksnation.tumblr.com
superfanklaine

avatar

Messages : 101
Inscription : 02/07/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: [MA / Romance, Lemon] After "Prom queen" (klaine) (3/?)   Sam 2 Juil - 18:37

J'adore vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plusbellelalife208.skyrock.com
Dame Romantique

avatar

Messages : 3
Inscription : 29/08/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: [MA / Romance, Lemon] After "Prom queen" (klaine) (3/?)   Lun 29 Aoû - 20:15

Très sympa, j'ai beaucoup aimé!!!

En un mot: vivement la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalrhenia

avatar

Messages : 11
Inscription : 29/10/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: [MA / Romance, Lemon] After "Prom queen" (klaine) (3/?)   Lun 31 Oct - 18:36

Franchement, c'est génial!! tu écrit vachement bien!

la suite! la suite! *ovation* XD
Bravo!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris.C, Klaine&Me

avatar

Messages : 1
Inscription : 02/10/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: [MA / Romance, Lemon] After "Prom queen" (klaine) (3/?)   Mer 2 Nov - 19:41

Très très belle histoire,Bravo moi qui ne suis à fond sur le couple Klaine juste parfait Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron
Admin
avatar

Messages : 104
Inscription : 21/04/2011
Age : 32
Jobs : Traductrice / Fanficeuse

MessageSujet: Re: [MA / Romance, Lemon] After "Prom queen" (klaine) (3/?)   Jeu 16 Fév - 20:51

Merci beaucoup pour vos commentaire!!! T___T

*va continuer la suite qu'elle doit continuer depuis un an*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://klaine-fanfictions.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [MA / Romance, Lemon] After "Prom queen" (klaine) (3/?)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[MA / Romance, Lemon] After "Prom queen" (klaine) (3/?)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Freddie, John, Roger et Brian====> Queen...
» Vampire Queen Bee
» GOLDEN AGE'S SHEENA queen of jungle
» Ellery Queen
» Queen...en spectacle ????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Klaine Fanfictions :: Three - Archives de Fanfictions :: Fanfics -> Klaine (Kurt et Blaine)-
Sauter vers: